Wednesday, May 23, 2012

ébouler

ébouler v 
definition  image
translation: to collapse
éboulement nm collapse, fall, fallen rock, landslide


etymology: é- + bouler – to roll ;ike a ball

synonyms:  crouler, tomber

examples:

Hugo, Han d’Islande (1823)
"Cette ouverture, aujourd’hui entièrement obstruée par les éboulements de terre, était l’entrée d’une espèce de galerie."

Balzac, Une ténébreuse Affaire (1841)
"je me suis en quelque sorte, dit-il, colleté avec les pierres qui éboulaient sous moi quand je m’en aidais pour monter le chemin creux.
( colleté – fighting)

Balzac, La Femme de trente ans (1842)
"Le village de Vouvray se trouve comme niché dans les gorges et les éboulements de ces roches."

Gautier, Le Capitaine Fracasse (1863)
"Quelquefois la route se creusait entre deux escarpements dont les flancs éboulés ne montraient qu’un sable blanc comme de la poudre de grès."

Verne, Voyage au centre de la terre (1864)
"Les pierres qu’aucun ciment de terre, aucune herbe ne liaient entre elles, s’éboulaient sous nos pieds."

Zola, “Sœur-des-Pauvres”, Contes à Ninon (1864)
"Il y eut un éboulement de gros sous prodigieux ; la mansarde en fut, du coup, pleine au trois quarts. Le sac était vide."

Zola, Germinal (1886)
"son père, Nicolas Maheu dit le Rouge, âgé de quarante ans à peine, était resté dans le Voreux, que l’on fonçait en ce temps-là : un éboulement, un aplatissement complet, le sang bu et les os avalés par les roches."











Blog Archive

About Me

This blog and its companion are based on my current project of reading Balzac, Zola, and other 19th century authors.