Wednesday, October 7, 2015

empiffrer

s’empiffrer  v
definition image
translation:
to stuff oneself, pig out

etymology:  from Old French pifre —  big eater

synonyms:   bâfrer, bouffer, dévorer, goinfrer, goberger, grailler, mangeoter

examples:


Balzac, La Vielle Fille (1836)
“René s’empiffrait alors avec les domestiques.”

Zola, L’Assommoir (1879)
“On s’empiffrait au fond des gargotes.”

Huysmans, “Sac au dos”, Les Soirées de Médan (1880)
“Nous nous empiffrons rôtis sur rôtis,”

Flaubert, Bouvard et Pécuchet (1880)
“Marcel en écarquillait les yeux, puis retournait dans sa cuisine, où il s’empiffrait solitairement.”

Huysmans, À Rebours (1884)
“pris d’une fringale à voir s’empiffrer les autres, il mangea un rosbif aux pommes et s’enfourna deux pintes d’ale.”
(s’enfourna— stuffed down)

Zola, Germinal (1886)
“Et il se faisait de longs silences, la cohue buvait, s’empiffrait sans un cri, une muette indigestion de bière et de pommes de terre frites.”

Goncourt, Journal I (1887)
“Le parti des universitaires, des académiques, des faiseurs d'éloges des morts, des critiques, des non producteurs d'idées, des non imaginatifs, choyé, festoyé, gobergé, pensionné, logé, chamarré, galonné, … et truffé et empiffré par le règne de Louis-Philippe.”



Blog Archive

About Me

This blog and its companion are based on my current project of reading Balzac, Zola, and other 19th century authors.