Sunday, August 1, 2010

ébouriffé


ébouriffé adj
definition image
translation:
1. disheveled, unkempt, tousled
2. stunned

ébouriffer v to ruffle, rough up, tousle; stun

etymology: derived from French bourre – (animal) hair, relate to bourrer – to stuff (with hair)

Synonyms: 1. dépeigné, échevelé, embroussaillé, hérissé, hirsute, inculte

2. ahuri, ébahi, étonné, stupéfait

examples:

1.

Balzac, Eugénie Grandet (1834)
"Mon neveu est une cruche, pensa l’abbé en regardant le président dont les cheveux ébouriffés ajoutaient encore à la mauvaise grâce de sa physionomie brune."

Balzac, César Birotteau (1837)
"Ces bureaux déserts étaient encombrés d'écritoires où l'encre moisissait, de plumes ébourifféss comme des gamins, tortillées en forme de soleils."

Balzac, Une fille d’Ève (1839)
"Le chat, doué d’une magnifique robe à longues soies ébouriffées à faire envie à une portière, était là comme la maîtresse du logis."

Zola, La Fortune des Rougon (1870)
"Puis il entendit un grand bruit de branches derrière le mur, et il vit apparaître, au-dessus du chaperon, une tête rieuse, ébouriffée, qui lui cria joyeusement :— C’est moi ! "

Zola, La Faute de l’abbé Mouret (1875)
"Brusquement, le cheval se cabra, s’arrêta ; et la tête du docteur, toute blanche, toute ébouriffée, s’allongea sous la capote."

Zola, La Conquête de Plassans (1874)
"C’est à peine si votre barbe est faite, vous ne vous peignez plus, vos cheveux sont ébouriffés comme si vous veniez de vous battre à coups de poing."

France, Le Chat maigre (1879)
"Une nuée de petits galopins à tignasse ébouriffée et qui laissaient passer des bouts de chemise par les trous des culottes, s’abattit dans un nuage de poussière, contre la porte vitrée."


2.

Gautier, Ménagerie intime  (1841)
“C'est une bête d'une extrême douceur, très-caressante, et qui n'a pas plus de fiel qu'une colombe; rien de plus drôle que sa mine ébouriffée et son masque composé de deux yeux pareils à des petits clous de fauteuil et son petit nez qu'on prendrait pour une truffe du Piémont. ”

Musset, Histoire d’un merle blanc (1842)
“Plus bas, les mésanges amoureuses se pourchassaient encore dans les taillis, tandis qu’un pivert ébouriffé poussait son ménage par derrière, pour le faire entrer dans le creux d’un arbre.”
(pivert — green woodpecker)



Zola, Le Ventre de Paris (1873)
"Elle se levait ébouriffée, se secouait, sortait d’un nuage."

Maupassant, Contes divers 1882 (1882)
“Et, le matin venu, quand on a l’esprit et les oreilles tout engourdis du continu tintement des grelots et du fracas éclatant des vitres, quelle charmante sensation de voir la jolie voisine ébouriffée ouvrir les yeux, examiner son voisin.”








Blog Archive

About Me

This blog and its companion are based on my current project of reading Balzac, Zola, and other 19th century authors.